Article mis en avant

Rassemblement contre l’antisémitisme mardi 19/02/19

Rassemblement le mardi 19 février au Mémorial de la Shoah à 19h.

« Hausse de 74% des actes officiellement déclarés d’antisémitisme, profanation des symboles de mémoire juive à travers des tags ou des destructions de tombes juives, très récemment arrachage des arbres élevés à la mémoire de notre martyr Ilan Halimi, tags de croix gammées sur un portrait de Simone Veil, le mot Juden qui réapparaît, agression et insultes à l’encontre d’un d’Alain Finkielkraut, etc, etc.

Notre Société vacille. 

Des manifestations de soutien contre l’antisémitisme sont organisées ce mardi 19 février à l’appel de 14 partis politiques. Au-delà de notre sensibilité politique, appuyons ces partis politiques et les autres organisations qui les rejoindront. Le dépassement de leurs différences, leur union sur ce combat soulignent la gravité de la situation. Nous, responsables du Mouvement Massorti en France, soutenons ces manifestations et invitons les membres de notre Mouvement à y participer dans chacune des villes où elles seront organisées, et en particulier à TOULOUSE le mardi 19 février au Mémorial de la Shoah, esplanade Savary à partir de 19h00.

Mais soyons conscients que notre soutien est un appel que nous lançons pour que toutes les mesures soient prises, pédagogiques, et sécuritaires, par la surveillance des personnes et des réseaux sociaux, pour combattre ce fléau et l’éradiquer en tant que menace nationale, ce qu’il devient. Cette lutte, c’est celle de nos responsables politiques, mais pas uniquement. C’est aussi celle des acteurs de notre vie sociale qui doivent faire comprendre à tous que l’équilibre de notre société passe aussi par ce combat. »


Beth Tikvah, Communauté juive Massorti de Toulouse – http://massorti-toulouse.fr/

Massorti France

Communiqué Massorti France pour la lettre du Crif

Massorti France Proteste contre l’arrestation, en Israël, d’un Rabbin Massorti accusé d’avoir célébré… un mariage !

Jeudi 19 juillet, à 5 heures du matin, un Rabbin Israélien, exerçant à la Communauté Massorti de Haïfa, Dubi Haiyun, a été arrêté, tel un vulgaire criminel, et placé en cellule avant d’être relâché quelques heures plus tard, en raison des protestations. Le motif ? Une plainte de la Rabbanout harachit (le rabbinat israélien d’obédience ultra-orthodoxe) pour “célébration de mariage par personne non habilitée par la loi”. C’est une première dans l’histoire de l’État d’Israël. Un scandale qui a ému une part significative de la société civile, soucieuse de démocratie.

Si pareille loi a bien été instaurée depuis quelques années, sous la pression des partis orthodoxes, de ne donner de légalité aux mariages qu’à ceux pratiqués sous son autorisation explicite, elle n’avait jamais donné lieu à une mise en application, tant cette loi était jugée comme injuste et contraire aux principes de liberté de conscience et de culte. De fait, chaque année des dizaines de milliers d’israéliens se marient hors du cadre du Grand Rabbinat, soit parce qu’ils en sont exclus, soit parce qu’ils préfèrent des cérémonies alternatives, culturelles, libérales, massorti ou même orthodoxes modernes ! Le procureur général du gouvernement a d’ailleurs mis fin à la garde à vue au bout de quelques heures ainsi qu’à l’enquête, estimant que les conditions d’application de la loi devaient être évaluées par les autorités compétentes au préalable de toute décision d’application.

Au demeurant, une telle arrestation ne fait que soulever notre colère et nos plus vives protestations devant la dérive accrue vers un État autoritaire, sous la coupe de religieux les plus radicaux et intolérants qui exploitent le système des partis et des coalitions fragiles pour obtenir un monopole de légalité dans ce qui relève de la liberté individuelle. Israël ne peut devenir le seul État démocratique dans le monde dans lequel des personnes juives soient interdites de pratiquer leur judaïsme selon leurs convictions et au risque d’en être réprimées !

Nous Présidents de Massorti France et des Communautés Massorti en France, ainsi que Rabbins des communautés Massorti de France, rejoignant en cela l’ensemble des Mouvements Massorti en Israël, aux États-Unis et dans les autres pays, nous adressons une forte protestation vis-à-vis des dirigeants israéliens responsables d’une telle évolution et leur demandons de faire respecter, que ce soit au sein du judaïsme comme des autres religions, le respect de la pratique religieuse, base d’un État démocratique moderne dont nous attendons de tout gouvernement d’Israël d’en demeurer le garant.

Guy Schapiro, Président de Massorti France
Aline Benain, Présidente de la synagogue Adath Shalom (Paris XVe)
Daniel Stein, Président de la synagogue Dor Vador (Paris XXe)
Pierre Ganansia, Président de la synagogue Neve Shalom (St-Germain-en-Laye)
Franck Médioni, Président de la synagogue Maayane Or (Nice)
Sonia Binisti, Présidente de la synagogue Judaïca (Marseille)
Patrick Gérard Israël, Président de la synagogue Or Chalom (Aix-en-Provence)
Emmanuel Attali, Président de la communauté Beth Tikvah (Toulouse)

MM. Les rabbins
Rivon Krygier (Paris XVe), David Touboul (Nice), Yeshaya Dalsace (Paris XXe) et David Mattis (rabbin honoraire)

Photo du rabbin Dubi Haiyun D.R.

Maayane Or
17, avenue Shakespeare
www.massorti-nice.com
contact@massorti-nice.com
Franck Médioni
06 82 02 81 90

Peut-on inviter une personne non-juive à la table du Seder de Pessah ?

Il existe bien une règle halakhique interdisant d’inviter une personne non-juive aux repas des fêtes prescrites par la Tora, contrairement à ceux de Chabbat où cela est parfaitement
autorisé.

Mais nous soutenons que si certaines précautions sont prises, il n’y aurait aucune infraction à la loi fondamentale.

Ces mesures méritent d’être appliquées afin de lever toute prévention. En effet, il existe, à notre humble avis, diverses raisons religieuses majeures pour lesquelles il convient d’inviter des personnes non-juives lors des fêtes chômées. S’agissant plus spécifiquement du Seder de Pèssah, autant que j’ai pu m’en enquérir dans les sources halakhiques, je n’ai jamais rencontré un interdit spécifique à Pèssah interdisant la participation de non-juifs ! (non-juif-au-seder-de-Pessah)

Election Massorti France

 

Aline Schapira passe le relai à Guy Schapiro

De Schapira (Aline) à … Schapiro (Guy), il n’y a qu’un pas, franchi ce dimanche lors de l’Assemblée Générale de Massorti France, qui a réuni à Paris les administrateurs des 6 communautés Massorti de France.

Aline Schapira, Présidente de Massorti France depuis 2011, a souhaité passer le flambeau et revient sur 6 années de présidence : « le judaïsme Massorti, si on devait le situer sur une carte, serait en France entre le judaïsme dit orthodoxe et le judaïsme libéral. Il serait même plus proche du courant néo-orthodoxe, avec lequel nous partageons beaucoup de convictions et de valeurs. Il reste beaucoup à faire pour développer ce mouvement en France, où il a une vraie place et légitimité et je souhaite pleine réussite à mon ami Guy Schapiro », affirme l’ex-présidente.

Guy Schapiro, 65 ans, a été le premier Président d’Adath Shalom, dont il est toujours administrateur, et Trésorier de l’Ecole Juive Moderne (EJM). Il est membre de Massorti France depuis sa création en 2007.

Guy Schapiro : « Le judaïsme Massorti est un judaïsme traditionaliste. La même racine est employée pour Massora ou Massoret : la tradition. Cela désigne aussi la transmission. Le mouvement Massorti est très répandu dans le monde entier, mais est encore trop peu connu en France. D’ailleurs, si vous considérerez que le respect des 613 commandements est fondamental mais que l’interprétation de nos textes est possible, que les hommes et les femmes sont égaux en droits, si pour vous Israël est central… vous êtes un juif Massorti qui s’ignore ! C’est avec beaucoup d’enthousiasme que je m’attacherai à mieux faire connaître notre Mouvement et à le développer en renforçant sa présence au sein du tissu juif français. »

Massorti France regroupe à ce jour 6 communautés, fait partie de Massorti Europe et est en lien étroit avec Massorti Olami .Le mouvement Massorti, s’il est resté discret en France, est un mouvement très dynamique en Europe, aux Etats Unis, en Amérique du Sud et en Israël. Il prône le respect de la Halakha, la centralité de l’Etat d’Israël et l’égalité de droits entre hommes et femmes.
Massorti France a pour but de faire connaitre et de développer un judaïsme ouvert sur le monde moderne dans le respect de la Halakha.

Conservative Yeshiva : Séminaire d’hiver à Jérusalem

Après le succès des années précédentes du séminaire d’été en Français à la Conservative Yeshiva de Jérusalem, nous avons été sollicités pour organiser une session d’hiver.

C’est donc une première que nous vous proposons du 2 au 9 Février 2018 !

Le programme est passionnant.

Son thème :

Les Textes dans leurs contextes : le Tanakh à la lumière d’exégèses rabbiniques et archéologiques

Les détails ainsi que le bulletin d’inscription.

Merci de diffuser cette opportunité aux plus grand nombre, dans votre communauté, auprès de vos amis, de vos relations qui pourraient être intéressées …

Nous restons à votre disposition pour toute question. Mais vous pouvez d’ores et déjà consulter le Séminaire Français sur le site https://www.conservativeyeshiva.org/

En attendant d’avoir le plaisir de vous revoir -pour certains- ou, de faire votre connaissance -pour d’autres-,

Recevez notre bien amical chalom

Joanna Kubar et Maayane Meyer (meyer.marieanne@bbox.fr)

Hanoucah

Résultat de recherche d'images pour

Cette année nous avons le plaisir de vous annoncer que Jacqueline va nous accueillir pour la Havdala le samedi 16 décembre, le 28 Tevet à 19h30 et l’allumage de la 5ème bougie de Hanouka à 20h30.

 
Comme chaque année, nous partagerons un repas convivial. Pour toutes questions relatives à l’organisation de la soirée, nous vous invitons à vous rapprocher et nous envoyer un mail
beth_tikvah@yahoo.fr
 

Guide pratique de Hanoucah

Les Journées de la Culture Juive – 13/11 à partir de 20h45

Les Journées de la Culture Juive

L’association HEBRAICA proposera cette année la première table ronde sur la diversité des judaïsmes à laquelle assistera un rabbin Massorti. David Mattis avec qui BETH TIKVAH à partager le shabbat du 3/4 novembre, sera présent le lundi 13/11 à partir de 20h45 à l’EDJ, ainsi que les rabbins Tom Cohen pour le mouvement libéral et Moche Chein représentant du courant Loubavitch.

Le programme complet

Soyons nombreux à nous y retrouver.

Festival Musique au Palais

BETH TIKVAH a le plaisir de vous informer que l’Association Musique au Palais (à l’initiative d’Emmanuelle SIRAT), proposera dans le cadre de la 3ème édition du Festival Musique au Palais du 25 et 26 novembre, une journée intitulée « un voyage en Europe de l’Est » avec de la musique klezmer.

La troisième édition du festival aura lieu dans le cadre magnifique, à l’acoustique exceptionnelle, dans grand Salon du Palais Niel, quartier général de l’armée de Terre et des parachutistes, au cœur de la ville Rose.

Musiciens professionnels, Grands Amateurs et Jeunes Talents seront parmi nous.

Une partie de la journée du dimanche 26, sera consacrée à la musique d’Europe de l’Est : Enesco, Janacek, Bartok, mais aussi la musique Yiddish et Klezmer

Grâce à 3 musiciens talentueux : Jean-Pierre Cohen, André Antibi et Jacques Bilfeld, vous découvrirez ou redécouvrirez la musique klezmer et Yiddish.

Cette façon de phraser (glissandi, hoquets) qui rappelle des gémissements ou des sanglots. Ce recours permanent à l’ornementation de la mélodie qui évoque les inflexions d’une voix humaine. Et en particulier, son caractère à la fois mélancolique (voire déchirant) et exubérant, sa capacité de « rire avec des larmes » qui traduit son profond enracinement dans l’âme juive.

Vous trouverez le programme et les détails sont sur le site internet.

Vous pouvez acheter vos places jusqu’au 22 novembre 2017. En raison du plan Vigipirate au Palais Niel (site militaire) il n’y aura pas de possibilité d’acheter ses places le jour des concerts.

 

 

Lettre ouverte aux rabbins de Marseille (article J.Forum)


Lecture de la Megillah par les femmes orthodoxes à Paris, en 2016, à l’occasion de Pourim. Assise parallèle hommes/femmes et mehiçah

Lettre ouverte à Messieurs Réouven Ohana, Shmouel Melloul, Avraham Meimoun,rabbins au Consistoire Israélite de Marseille.
Lecture de la Torah par les femmes dans le courant orthodoxe

Nous sommes 3 organisateurs qui avions préparé un office du chabbat matin, pendant lequel des femmes étaient appelées à lire la Torah, pendant que les hommes auraient mené les offices. Il devait se tenir le samedi 24 juin 2017 au Centre Fleg à Marseille. Vous avez jugé qu’il y avait urgence absolue à vous réunir pour empêcher cette lecture de la Torah. On vous aurait presque félicité s’il ne s’agissait pas d’une fausse urgence.

A défaut de vous adresser directement aux organisatrices et aux organisateurs de cette lecture pour dialoguer avec elles/eux, vous avez préféré cosigner le 22 juin 2017 ce que vous avez appelé un « communiqué des rabbanim », sur papier à entête du Grand rabbinat de Marseille, Consistoire Israélite de Marseille (1), et, par cette voie, leur demander de (je cite):

« ne pas heurter la sensibilité du public de la ville » ;
« de laisser la lecture de la Torah au baal koré comme le stipule la halakha » ;
« et comme c’est l’usage dans la ville de Marseille dans toutes les Communautés… » ;
« pour une bonne entente entre les fidèles et pour le Chalom ».

Il m’est agréable de vous informer que les offices de shaharit et de musaf menés exclusivement par les hommes ainsi que la lecture de la Torah (sefer rishon, sefer sheni étant donné rosh hodesh Tammuz et la haftarah) menée par les femmes se sont tenus dans les conditions prévues et conformément à la halakhah (loi juive), cela va de soi. L’assise était parallèle, les hommes et les femmes étant séparés par une mehiçah.

Ce fut un grand moment de qedushah de hit’allut ha-nefesh, de hithazzequt où tous les fidèles ont participé à l’office dans un silence que l’on ne connaît plus dans la plupart des synagogues. Il a été suivi d’un qiddush et d’un repas au cours duquel des commentaires de la Torah (divrey Torah) ont été présentés.

Il m’est également agréable de remercier les coorganisateurs : la directrice de la Bibliothèque juive de Marseille pour son courage et son travail remarquable et son implication dans la communauté de Marseille et le Centre E.Fleg, son président, sa directrice dynamique et dévouée et son Conseil d’Administration pour leur attitude digne et neutre, pour leur ouverture sur notre société et sa pluralité culturelle comme en témoigne leur communiqué de presse du 23 juin 2017 (2).

Suite de l’article

Gèle du compromis sur le Kotel

logo massorti

Communiqué de Massorti France juin 2017

Massorti France proteste contre la décision du gouvernement israélien de geler le compromis du Kotel. Le gouvernement vient de céder à la pression des partis ultra-orthodoxes, au mépris de la démocratie, du pluralisme et de l’unité du peuple juif.

Paris, le 25 juin 2017 : C’est avec stupéfaction et colère que nous venons d’apprendre que le gouvernement Netanyahou vient de geler l’application du compromis qu’il avait lui-même signé en février 2016, qui proposait un partage de l’espace de prière au lieu saint du mur occidental entre tous les courants du judaïsme. Fruit de trois années de négociations secrètes, cet accord prévoyait un espace pour les juifs désireux de prier de façon mixte (hommes et femmes réunis) en contrebas de l’esplanade principale où hommes et femmes sont séparés.

Plus qu’un manquement à la parole donnée, cette décision montre une soumission inquiétante aux franges les plus extrémistes du judaïsme pour des motifs électoraux, et aura pour conséquence d’accentuer la fracture entre la conception du judaïsme par le gouvernement de l’état d’Israël et la diaspora.

Le judaïsme non-orthodoxe est majoritaire aux Etats-Unis et dans le monde, et se distingue par une intense activité sioniste et de soutien à Israël.

En notre nom, communautés et rabbins de France appartenant au courant Massorti, Au nom de tous les juifs, croyants ou non, pratiquants ou non, qui ne se reconnaissent pas dans un rigorisme qui mène à toujours plus d’exclusion, Au nom de nos valeurs juives et universelles de tolérance, de pluralisme et de respect…

Nous exigeons du gouvernement israélien qu’il respecte sa parole et accorde enfin un statut égal à tous les courants du judaïsme.

La direction de Massorti France

Pour information :

Le conseil d’administration de l’Agence juive a annoncé lundi sa décision d’annuler un dîner prévu avec le Premier ministre israélien Benyamin Netanyahou, au lendemain de la décision de son cabinet de suspendre un plan visant à établir un espace de prière mixte au Mur des Lamentations dans la Vieille ville de Jérusalem. Le président de l’organisation, Natan Sharansky, qui était au cœur du projet d’espace de prière mixte au Mur des Lamentation, a exprimé sa déception quant à la décision du gouvernement israélien.

« Il y a 5 ans, le Premier ministre m’a demandé de diriger un effort conjoint pour proposer une formule concrète qui transformerait le Mur occidental en ‘un mur pour un peuple’, selon ses propres mots », a déclaré M. Sharansky cité par le Times of Israel.

Il a poursuivi en rappelant qu’après « 4 ans d’intenses négociations », une solution acceptée par tous les principaux courants religieux avait été trouvée, puis adoptée par le gouvernement, et enfin « accueillie par les communautés juives du monde entier ».

« La décision d’aujourd’hui signifie un retrait de cet accord et rendra notre travail pour rapprocher Israël et le monde juif de plus en plus difficile. L’Agence Juive demeure néanmoins résolument dévouée à cette tâche et au principe d’un mur pour un peuple », s’est-il résigné.

De son côté, l’ancien directeur de l’Agence Juive et ambassadeur américain, Sallai Meridor, a également dénoncé la décision israélienne, la qualifiant de « bouleversante et triste ».

« Le Mur occidental appartient à tous les Juifs. C’est une gifle dans la figure de la communauté juive mondiale », a-t-il déploré, en insistant sur la colère des Juifs des Etats-Unis, majoritairement réformistes.

La décision intervient après les lourdes pressions exercées par les partis ultra-orthodoxes au cours des deux derniers mois, alors que le gouvernement s’était engagé à établir cet espace auprès des mouvements juifs libéraux en Israël et aux Etats-Unis.

Pétition en ligne

Article de Libération

Mur des Lamentations : Nétanyahou joue les ultra-orthodoxes contre les juifs libéraux

En revenant sur un accord qui assurait aux non-orthodoxes un espace de prière mixte au mur des Lamentations, le gouvernement donne des gages aux plus conservateurs, qui lui assurent une majorité à la Knesset. Au risque de se couper des juifs américains.

Malaise dans les communautés juives de la diaspora. Dimanche, le gouvernement de Benyamin Nétanyahou a annoncé l’abandon d’un accord conclu en janvier 2016 pour assurer aux juifs et juives non orthodoxes de pouvoir prier dans un espace qui leur aurait été aménagé au sud du mur des Lamentations, le principal lieu saint juif.

Dans l’Etat hébreu, le courant ultra-orthodoxe, qui dispose de deux partis à la Knesset (13 députés sur les 120 de l’Assemblée), s’est en effet arrogé le monopole des questions religieuses. Il régit les mariages, les enterrements et les conversions. Mais il fait également la loi au mur des Lamentations en imposant que les hommes et les femmes y prient séparément. Les premiers y disposent d’ailleurs d’un espace plus important que les secondes, lesquelles sont priées de s’y présenter en tenue « modeste » et de ne pas prier à haute voix. Afin de ne pas « perturber » leurs coreligionnaires masculins (suite de l’article)

Par Nissim Behar, à Tel-Aviv — 26 juin 2017

« Si je reviens un jour », les lettres retrouvées de Louise Pikovsky

En 2010, lors d’un déménagement au sein du lycée Jean-de-La-Fontaine, dans le 16e arrondissement de Paris, des lettres et des photographies ont été trouvées dans une vieille armoire.
Enfouis là depuis des dizaines d’années, ces documents appartenaient à une ancienne élève, Louise Pikovsky.
Plusieurs mois durant, cette jeune lycéenne a correspondu avec sa professeure de lettres. Son dernier courrier date du 22 janvier 1944, jour où elle est arrêtée avec sa famille. Internés à Drancy, le père, la mère et les quatre enfants ont été déportés à Auschwitz. Ils n’en reviendront pas.
Informée de cette découverte, j’ai prêté main forte à Khalida Hatchy, une professeure de l’établissement qui souhaitait reconstituer le parcours de cette jeune fille.
À partir des documents de Louise et des archives de l’état-civil de Paris, nous avons établi le parcours de cette famille et nous avons retrouvé des témoins, des cousins éloignés et des anciennes élèves. Ce webdocumentaire raconte ce travail de mémoire. Il rend enfin la parole à Louise, une élève particulièrement douée, qui n’a pas pu vivre l’existence brillante à laquelle elle semblait destinée.
Stéphanie Trouillard
Journaliste

Rencontre entre Juifs et Protestants

Une rencontre Judaïsme et Protestantisme aura lieu le mercredi 17 Mai 2017 à 20 h 30 à l’Espace du Judaïsme, 2 Place Riquet. Salle du Foyer

En partenariat avec l’Institut d’Etudes Juives. et Le Musée du Protestantisme de Ferrières.
Les Judaïsmes : les différents courants dans le monde et en France
Le Judaïsme Marocain : Jean-Pierre Attaïech
Le Mouvement hassidique,
Le mouvement Habad (Loubavitch): Rav Moshe CHEIN
Le Jubilé 2017 de la Réforme
Denis MANGADO
Le 31 octobre 1517, Luther affichait ses 95 thèses contre les indulgences sur la porte de l’église
du château de Wittenberg. Qu’en dire 500 ans après ?
Modérateur : Denis MANGADO

Stage de calligraphie hébraïque

Nous avons le plaisir d’annoncer le nouveau stage de Michel Michel D’ANASTASIO, qui nous à donné la possibilité d’utiliser une de ses œuvres sur notre site.

Du 9 au 10 juillet 2017
de 9h30 à 12h30 et de 13h30 à 17h30
à l’EDJ – 2, place Riquet 31000 Toulouse

Le cours de niveau 1 / 2  s’adresse à un public possédant peu ou pas d’expérience en calligraphie. Les élèves auront l’occasion de se familiariser rapidement avec les 22 lettres sacrées de l’ancien testament, d’en comprendre la signification et le contexte. Les bases de la calligraphie hébraïque ainsi acquises leur donneront l’occasion de calligraphier à l’envi des textes et des mises en page.

Pour le niveau 2, nous aborderons la couleurs et la mise en page et le travail des fonds.

PROGRAMME – Niveau débutant et le niveau 2
Pour des stagiaires souhaitant s’initier à la calligraphie hébraïque :
– Présentation et histoire de l’alphabet
– Traits de base
– Recherche de son style personnel
– Mise en page

OUTILS
– Prévoir 35 € pour le matériel (1 bloc de papier A3, un pot d’encre et une plume).
– Les stagiaires garderont leur matériel après le cours.
– (Support de cours fourni)

TARIFS
110 euros / 95 euros (demandeurs d’emploi et étudiants)
Date limite de pré-inscription : avant le 26 juin 2017
mail : associationhebraica@gmail.com
téléphone : 05 62 73 45 33

Michel D'anastasio artiste calligraphe Michel D’ANASTASIO

Calligraphe hébraïque – latine / Hebrew and latin Calligraph
74, avenue des Gobelins 75013 PARIS – FRANCE
+33 6 61 73 55 57 I +33 1 45 35 19 89
contact@script-sign.com I www.script-sign.com

Séminaires & formations

Une semaine d’étude juive à Fontainebleau du 3 au 9 juillet 2017
Venez partager une semaine d’étude juive intense et de haute qualité autour du thème du pouvoir, avec un shabbat plein et ressourçant
Ce séminaire d’étude a lieu chaque année à l’initiative du rabbin Yeshaya Dalsace. Il n’a pas son équivalent en France. Il regroupe des intervenants de haute qualité venant de tous les horizons du judaïsme. Durant une semaine, on étudie du matin au soir, on partage, on progresse, on ne s’occupe que de judaïsme dans un état d’esprit de totale ouverture.

Attention nombre de places limitées
Le thème de 2017 sera : Le pouvoir

Enjeux et perspectives pour le judaïsme

La question du pouvoir occupe le débat de nos sociétés actuelles. Le judaïsme offre une réflexion profonde sur la question du politique en général et du pouvoir en particulier. Nous en explorerons diverses dimensions à travers l’étude de textes et d’interventions de conférenciers invités. Mais le pouvoir n’est pas que politique et nous parlerons également d’autres dimensions. (à suivre)

Quelques intervenants en 2016 : Rivon Krygier (rabbin), Michaël Azoulay (rabbin), Liliane Vana (universitaire, spécialiste en droit hébraïque, philologue), Leila Ferault-Levy (réalisatrice), Yoav Lévy (chercheur en études juives), Jérôme Benarroch (talmudiste), Elie Bokobza (écrivain, talmudiste), Regine Waintrater (psychanalyste), Max Kohn et Alessandra Berghino (psychanalystes), Marie Anne Meyer (psychothérapeute), Michèle Tauber (universitaire), Alexandre Hurwitz (, Michael Sebban (enseignant en kabbale), Abraham Malthète (archiviste, spécialiste des manuscrits de l’Alliance Universelle), Alain Nedjar (généalogiste), Sophie Nizard (sociologue), Philippe Enquin (écrivain), Yeshaya Dalsace (rabbin) et quelques autres.

Un séminaire en Israël du 9 au 20 juillet 2017

Deux semaines d’études juives intensives dans un cadre érudit à Jérusalem en langue française avec oulpan d’hébreu…

Chère Amie, Cher Ami,
Toi qui depuis longtemps as eu l’idée de voyager en Israël,
Toi qui a songé à habiter un temps à Jérusalem, sa capitale mythique
Toi dont la vie quotidienne a été influencée par ta Tradition et ton Histoire,
Toi qui t’es imaginé, souvent, discuter avec nos sages des siècles passés…

Toi qui, entre dix-sept à soixante-dix sept ans, a à cœur de célébrer la Torah, eh bien une occasion, unique, t’est offerte de bénéficier, dans une ambiance studieuse et amicale, d’un enseignement, d’un savoir, d’une rigueur, d’une ouverture d’esprit, d’une pédagogie, d’une écoute, d’un échange exceptionnels au sein de « notre Yeshiva », la Yeshiva du mouvement Massorti, la Conservative Yeshiva (C.Y.) La C.Y., fondée en 1995 est située en plein centre de Jérusalem, dans une belle bâtisse au milieu d’un jardin fleuri. C’est un lieu accueillant, ouvert, stimulant et parfaitement égalitaire. (à suivre)

Un séminaire de formation de professionnels et bénévoles en accompagnement spirituel. Paris – juin 2017

Ce projet propose un séminaire de formation en accompagnement spirituel (Spiritual Care) à l’ intention des bénévoles dans les différentes communautés juives francophones. Il est le fruit de l’initiative de Madame le Rabbin Valérie Stessin, du Dr Michèle Levy Soussan et Dr Marc Cohen. Le projet pilote est présenté par la communauté Adath Shalom de Paris et sa présidente, Madame Aline Benain. Le séminaire se tiendra notamment dans les locaux d’Adath Shalom, sous forme de séminaire intensif de quatre jours, du jeudi 15 Juin au dimanche 18 Juin 2017. (inscription).

ProgrSéminaire Paris

Pourim 2017

19h00 Oneg pour les enfants (gouter, chants, jeux, déguisements)

19h45 Havdala suivie de la lecture de la Meguila

Pensez à vous déguiser ou prendre un masque !

Buffet communautaire : merci d’apporter un plat salé, un plat sucré ou une boisson. Afin de terminer vos bouteilles de vodka ou de whisky avant Pessah, apportez-les en vue d’un Lehayim !

Mitzva de 1/2 schekel : 2 € / personne

52460831 - purim celebration concept jewish carnival holiday. selective focus. vintage filtered and toned

Le livre d’Esther, est un livre très intéressant de la Bible qui contient en lui des trésors extraordinaires. Il soulève de nombreuses questions comme celles évoquées lors du cours du 26 février avec le Rabbin Jaymee Alpert. Il faut donc prendre le temps d’étudier ce texte et chercher à le comprendre.

Pour écouter les commentaires de Pourim par notre Rabbin référent Yeshaya Dalsace.

Shabbat Mishpatim 24 / 25 février

Chers membres et ami(e)s de Beth Tikvah,

Notre prochain rendez-vous aura lieu les 24 et 25 février à l’occasion du shabbat Mishpatim. Nous aurons l’immense plaisir d’accueillir le Rabbi Jaymee Alpert, qui viendra spécialement de New York pour passer quelques jours à Toulouse. Soyons nombreux afin de partager la lecture de la torah dans une atmosphère chaleureuse et conviviale.

Programme Shabbat 24 / 25 février 2017

« Et voici les lois que tu placeras devant eux. Lorsque tu achèteras un esclave hébreu, il servira six années et dans la septième, il sortira vers la liberté gratuitement »

Exode 21, 1-2

La paracha Mishpatim, contient une longue série de lois qui constituent la base du droit civil hébraïque. Cette nomenclature, commence par la législation sur l’esclave hébreu. Ce choix, est surprenant. On se serait attendu à ce que l’exposé des lois civiles, commence par les règles les plus courantes, celles concernant la vie quotidienne du plus grand nombre. L’esclavage n’est pas en effet un élément essentiel du fonctionnement de la société biblique, contrairement à  d’autres civilisations de l’Antiquité. On est d’autant plus surpris lorsqu’o, connait les causes qui conduisent un ben Israël à devenir esclave.

David Saada, Le Point Intérieur
Vendredi 24/02

Début de shabbat à 18h18

Kabbalat shabbat à 19h00 suivi d’un repas (réservation nécessaire).

Tarif adhérent : 17 € cliquez sur ce lien
Tarif non adhérent : 22 € cliquez sur ce lien

Gratuité moins de 13 ans

Samedi 25/02

Chaharit de shabbat à 9h30 suivi d’un kiddoush offert par BETH TIKVAH

Fin de shabbat à 19h28

Dimanche 26/02

Chaharit à 9h15 avec mise des téfilin, petit déjeuner et cours sur Pourim à partir de 10h00