Archives mensuelles : mars 2018

Peut-on inviter une personne non-juive à la table du Seder de Pessah ?

Il existe bien une règle halakhique interdisant d’inviter une personne non-juive aux repas des fêtes prescrites par la Tora, contrairement à ceux de Chabbat où cela est parfaitement
autorisé.

Mais nous soutenons que si certaines précautions sont prises, il n’y aurait aucune infraction à la loi fondamentale.

Ces mesures méritent d’être appliquées afin de lever toute prévention. En effet, il existe, à notre humble avis, diverses raisons religieuses majeures pour lesquelles il convient d’inviter des personnes non-juives lors des fêtes chômées. S’agissant plus spécifiquement du Seder de Pèssah, autant que j’ai pu m’en enquérir dans les sources halakhiques, je n’ai jamais rencontré un interdit spécifique à Pèssah interdisant la participation de non-juifs ! (non-juif-au-seder-de-Pessah)

Election Massorti France

 

Aline Schapira passe le relai à Guy Schapiro

De Schapira (Aline) à … Schapiro (Guy), il n’y a qu’un pas, franchi ce dimanche lors de l’Assemblée Générale de Massorti France, qui a réuni à Paris les administrateurs des 6 communautés Massorti de France.

Aline Schapira, Présidente de Massorti France depuis 2011, a souhaité passer le flambeau et revient sur 6 années de présidence : « le judaïsme Massorti, si on devait le situer sur une carte, serait en France entre le judaïsme dit orthodoxe et le judaïsme libéral. Il serait même plus proche du courant néo-orthodoxe, avec lequel nous partageons beaucoup de convictions et de valeurs. Il reste beaucoup à faire pour développer ce mouvement en France, où il a une vraie place et légitimité et je souhaite pleine réussite à mon ami Guy Schapiro », affirme l’ex-présidente.

Guy Schapiro, 65 ans, a été le premier Président d’Adath Shalom, dont il est toujours administrateur, et Trésorier de l’Ecole Juive Moderne (EJM). Il est membre de Massorti France depuis sa création en 2007.

Guy Schapiro : « Le judaïsme Massorti est un judaïsme traditionaliste. La même racine est employée pour Massora ou Massoret : la tradition. Cela désigne aussi la transmission. Le mouvement Massorti est très répandu dans le monde entier, mais est encore trop peu connu en France. D’ailleurs, si vous considérerez que le respect des 613 commandements est fondamental mais que l’interprétation de nos textes est possible, que les hommes et les femmes sont égaux en droits, si pour vous Israël est central… vous êtes un juif Massorti qui s’ignore ! C’est avec beaucoup d’enthousiasme que je m’attacherai à mieux faire connaître notre Mouvement et à le développer en renforçant sa présence au sein du tissu juif français. »

Massorti France regroupe à ce jour 6 communautés, fait partie de Massorti Europe et est en lien étroit avec Massorti Olami .Le mouvement Massorti, s’il est resté discret en France, est un mouvement très dynamique en Europe, aux Etats Unis, en Amérique du Sud et en Israël. Il prône le respect de la Halakha, la centralité de l’Etat d’Israël et l’égalité de droits entre hommes et femmes.
Massorti France a pour but de faire connaitre et de développer un judaïsme ouvert sur le monde moderne dans le respect de la Halakha.