Paracha Vayétsé

יְהִי כַּאֲשֶׁר רָאָה יַעֲקֹב אֶת-רָחֵל, בַּת-לָבָן אֲחִי אִמּוֹ, וְאֶת-צֹאן לָבָן, אֲחִי אִמּוֹ; וַיִּגַּשׁ יַעֲקֹב, וַיָּגֶל אֶת-הָאֶבֶן מֵעַל פִּי הַבְּאֵר, וַיַּשְׁקְ, אֶת-צֹאן לָבָן אֲחִי אִמּוֹ

« Lorsque Jacob vit Rachel, fille de Laban, frère de sa mère et les brebis de ce dernier, il s’avança, fit glisser la pierre de dessus la margelle du puits et fit boire les brebis de Laban, frère de sa mère. »
Ce jeune homme que la Torah nous avait décrit comme « un homme simple, habitué à rester assis dans les tentes » vient de subir une poussée d’adrénaline et de réaliser un exploit physique extraordinaire. Alors que plusieurs bergers réunis suffisaient à peine, en unissant leurs forces, à ouvrir ce puit, Yaakov y parvient seul et apparemment… sans effort.
On est saisi par le contraste entre ce jeune homme frêle, timide, effacé, rêveur, et sa démonstration de force brutale et spontanée.
Est-ce dû au coup de foudre à la vue de Rachel ?
Assiste-t-on à une antique « technique de drague » dans laquelle le jeune homme montre ses muscles pour séduire la jeune femme ?
Ou bien faut-il avoir du passage une lecture symbolique, le puits d’eau étant un symbole féminin par excellence ? La nature de Rachel étant d’être stérile, c’est la force de Yaakov qui lui permettra de se délivrer de cet état. La métaphore de la pierre qui bloque l’accès au puits serait un moyen d’annoncer ce dénouement final.
Chacune de ces suppositions peut être vraie. Comme peut l’être celle du midrach cité par Rachi, selon laquelle Yaakov possédait véritablement une force herculéenne, mais n’en avait jamais fait usage jusqu’à présent.
Mais au fond, quelle importance ? Peu importe d’où vient la force que nous trouvons en nous dans les moments critiques pour surmonter les obstacles ou faire face à des situations imprévues ! Qu’elle soit le résultat d’un mouvement spontané ou d’un long entrainement, consciemment ou inconsciemment, on est toujours beaucoup plus fort qu’on ne le croit. On le réalise, avec surprise et incrédulité, une fois l’épreuve surmontée.
 Chabbat Chalom